(CFIM-Iles de la Madeleine) – Les fournisseurs de la Davie ne décolèrent pas dans le dossier du remplacement de navire de la CTMA

(CFIM-Iles de la Madeleine) - Les fournisseurs de la Davie ne décolèrent pas dans le dossier du remplacement de navire de la CTMA

L’Association des fournisseurs du chantier naval de Davie Canada persiste et exige la démission du ministre Jean d’Amour, qu’elle accuse d’incohérence dans le dossier du remplacement du CTMA Vacancier et du Voyageur.

Son président, Pierre Drapeau, juge que Québec fait fausse route en permettant un appel d’offres international pour la construction du navire, qui devra contenir seulement 30 pour cent de contenu québécois.

Selon lui, le navire devrait être construit entièrement au Québec, puisqu’il est largement subventionné par l’État, estimant que les retombées économiques liées aux emplois surpasseraient nettement l’économie de la facture d’un bateau construit à l’étranger :

M. Drapeau ajoute que l’obligation de respecter des accords commerciaux à l’international ne tient pas la route comme argument.

Il cite en exemple le cas du Québec, qui exige d’Ottawa une plus grande portion des investissements de 100 milliards de dollars sur 30 ans pour le renouvellement de sa flotte, dont moins d’un milliard est promis au Québec :

Le président de l’Association des fournisseurs du chantier Davie Canada précise qu’il attendait d’obtenir une confirmation de l’annonce du premier ministre, qui a eu lieu en mai, avant de dénoncer publiquement son désaccord, sans calculer d’en faire un enjeu électoral.

Cet article Les fournisseurs de la Davie ne décolèrent pas dans le dossier du remplacement de navire de la CTMA est apparu en premier sur CFIM.

Go to Top