(CHGA-Maniwaki) – La pénurie d’anesthésiologistes à l’Hôpital de Maniwaki fait réagir

(CHGA-Maniwaki) - La pénurie d’anesthésiologistes à l’Hôpital de Maniwaki fait réagir

Le Centre intégré de santé et de services sociaux de l’Outaouais a offert une prime pouvant aller jusqu’à 1 500 $ par jour au médecin spécialiste qui a assuré sa présence à l’Hôpital de Maniwaki, le long congé de septembre.

Selon les informations de Radio-Canada, cette mesure fait partie du nouveau Plan provincial, une entente qui se serait conclue en mars dernier.

Pour éviter un bris de service à l’Hôpital de Maniwaki, les médecins spécialistes qui viennent faire du remplacement ont droit à cette généreuse prime. Andrée Poirier, représente nationale pour l’Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS), dénonce cette entente :

Pour le moment, un seul anesthésiste est en poste à l’Hôpital de Maniwaki. Deux médecins spécialistes seraient d’ailleurs nécessaires pour bien répondre à la demande. Le CISSS de l’Outaouais est actuellement à la recherche de candidat potentiel pour l’embauche avant le départ à la retraite du dernier spécialiste en décembre prochain.

Mentionnons également que des médecins spécialistes qui font le choix de s’établir à Maniwaki définitivement pourront également bénéficier d’une prime d’installation de 10 500 $.

Les élus de la Vallée-de-la-Gatineau ont également dénoncé publiquement la situation déplorable du monde de la santé dans la région depuis la réforme du ministre Gaétan Barrette et des nombreuses pertes de services pour la population.

Cet article La pénurie d’anesthésiologistes à l’Hôpital de Maniwaki fait réagir est apparu en premier sur Radio CHGA.

Go to Top