(CHEF 99) Entrevue avec Jean Boucher, candidat libéral dans Ungava: “sur une bonne lancée”

(CHEF 99) Entrevue avec Jean Boucher, candidat libéral dans Ungava: "sur une bonne lancée"

En entrevue sur les ondes de Chef 99, le député sortant d’Ungava et candidat du Parti libéral du Québec, Jean Boucher, a affirmé vouloir poursuivre le travail amorcé au cours de son précédent mandat.

Selon lui, beaucoup de réalisations ont été accomplies, mais plusieurs projets restent à être concrétisés. “On est sur une bonne lancée” dit-il, c’est pourquoi il souhaite être réélu le 1er octobre.

Aux dires du député sortant, ce sont près de 300 millions de dollars qui ont été investis dans la région de Matagami au cours des quatre dernières années.

“On parle de la rénovation de la station des eaux usées dans laquelle le gouvernement a mis 6,5 millions de dollars; l’aménagement d’une cour de transbordement, qui a nécessité un gros travail pour tout mettre ensemble, avec les autorités locales, Hydro-Québec et le Canadien National qui possédaient des terrains. C’est quelque chose de concret qui ne demande qu’à continuer à être développé”, énumère M. Boucher.

“Il y aussi le projet de résidence des aînés présentement en cours, poursuit-il. C’est un besoin qu’on avait à Matagami, parce que les gens qui avancent en âge n’avaient pas d’autre choix que de vendre leur maison et quitter la région. Maintenant, ils pourront rester dans le coin de Matagami aussi longtemps qu’ils le veulent. On a mis 1,2 million $ dans ça.”

Le déplacement de la route de l’Aéroport pour permettre à la mine Matagami de poursuivre ses activités était nécessaire, sans compter l’augmentation de la limite de poids permise sur la route de la Baie James, qui a aidé le secteur à poursuivre ses activités.

Pour un prochain mandat, M. Boucher désire attirer de nouveaux résidents dans la région de Matagami et former la main-d’oeuvre pour y occuper des emplois. Il espère aussi faire venir des immigrants dans sa circonscription. “On parle beaucoup de régionaliser les immigrants. Pour toutes sortes de raisons, ceux-ci ont tendance à s’établir à Monrtéal alors qu’ils pourraient avoir une très belle vie et de belles conditions de travail s’ils adoptaient une région comme la nôtre”, plaide le candidat.

Il souhaite aussi prolonger les routes pour permettre le transport de matières extraites à la Faille de Sunday lake de se rendre à Matagami, un projet qui pourrait pérenniser la ville pour une cinquantaine d’années selon lui. “On travaille là-dessus pour faire en sorte que Matagami devienne le pôle logistique, avec la cour de transbordement et les installations de transformation de minerai”, explique M. Boucher.

“J’ai su faire mes preuves, les résultats sont là. Le passé est garant de l’avenir”, a conclu le candidat libéral.

Go to Top