(CFIN-Bellechasse-Etchemins) Dominique Vien dresse le bilan de sa campagne

(CFIN-Bellechasse-Etchemins) Dominique Vien dresse le bilan de sa campagne

La députée sortante de Bellechasse et candidate libérale Dominique Vien se dit extrêmement satisfaite de sa campagne électorale.

Dans un entretien diffusé sur les ondes de CFIN à quelques jours du scrutin, la ministre sortante du Travail affirme avoir reçu un accueil chaleureux des électeurs rencontrés sur le terrain. “Il y a une belle réception. On apprécie mon authenticité, ma présence dans le comté et les gestes courageux que j’ai pu poser. Les gens sont contents du bilan qu’on présente après ces quatre dernières années”, dit-elle.

Parmi les réalisations dont elle est le plus fière, Mme Vien énumère l’approvisionnement en gaz naturel dans Bellechasse, la mise en place du plan de relance des Etchemins et de l’argent neuf pour les projets municipaux. “Ce sont des bouffées d’air frais qui arrivent dans le comté”, explique-t-elle.

La candidate souhaite néanmoins poursuivre son travail. Parmi les principaux défis à relevé dans un prochain mandat, la pénurie de travailleurs est une priorité. “Il ne faut pas faire semblant, il ne faut pas faire l’autruche: c’est réel, ça existe, prévient Mme Vien. Les entrepreneurs m’en parlent beaucoup.”

Pour y pallier, la libérale mise notamment sur la formation professionnelle, qu’il faut rendre plus accessible. Il faut également voir à mettre en place des cohortes de plus petite taille afin de répondre plus rapidement aux besoins des entreprises. Dans cette veine, il faut permettre aux travailleurs expérimentés et plus âgés de demeurer en emploi ou de retourner sur le marché du travail, sans qu’ils ne soient pénalisés sur le plan fiscal en raison des rentes qu’ils touchent, et poursuivre la réintégration en emploi des personnes vivant de l’aide sociale. Enfin, le Québec doit accueillir des immigrants en région, note Mme Vien, et il faut aider ceux-ci à se trouver un logement.

La construction d’un troisième lien entre Québec et la Rive-Sud est pour sa part “incontournable”, souligne la candidate, non seulement pour la fluidité de la circulation automobile, mais aussi pour le développement économique de Bellechasse. “Les parcs industriels du côté de la Rive-Nord deviennent de plus en plus exigus, donc les entreprises vont regarder de notre côté”, prévoit celle qui compte aussi poursuivre l’approvisionnement en gaz naturel et l’application du plan de relance des Etchemins.

Bien qu’elle en soit à sa sixième élection, Mme Vien dit ne pas prendre la victoire pour acquise. Elle se sait toutefois bien entourée pour y parvenir. “L’équipe qui m’entoure, l’organisation dans Bellechasse, c’est assez imposant. On est très contents de la campagne que nous avons menée”, a-t-elle fait savoir.

Go to Top